L’allaitement, fingers in the nose, deuxième !

Après avoir écrit cette première note sur l’allaitement, je me suis rendue compte que j’avais encore plein de choses à dire sur le sujet, et que cela pourrait peut-être aider certaines futures mamans allaitantes.

Bon évidemment, c’est un mythe hein… n’allez pas consommer de la bière pour produire plus ! (même si ça vous fait avoir un bébé qui ressemble à Giscard…)

– Allaiter un sein par tétée ou les deux ? Il y a les deux écoles, à chacune de choisir ce qui lui convient le mieux.  Personnellement, j’ai préféré faire téter un sein à la fois parce que le lait change au cours de la tétée : il est d’abord plus léger, puis devient plus nourrissant. Cet argument m’a convaincue, même si cela signifiait me retrouver constamment avec des seins de taille différente…!

– Attention à un écueil : une de mes copines, quand elle voyait que son petit luttait un peu pendant la tétée (il s’agaçait, mais pas bien fort comparé à la mienne), décrétait que son sein « n’avait plus de lait » et elle passait à l’autre. Erreur ! En fait, le sein ne stocke pas l’intégralité du lait que va boire le bébé durant une tétée. D’après mes lectures (corrigez-moi si je me trompe), il produit en temps réel et le bébé tête d’abord ce qui est stocké dans les glandes. C’est cette succion qui les active pour produire le lait réclamé par nos marmots. Alors forcément, la transition entre le lait stocké et le lait produit ne se fait pas sans heurts. Personnellement, mon Petit pois s’impatientait tellement que mes tympans en ont un souvenir cuisant. Au bout de quelques semaines, ça allait mieux, seins et bébé avaient trouvé leur rythme. Pour ma copine, vous devinez ce qu’il s’est passé… ne sollicitant pas assez sa production de lait, ses seins se sont peu à peu taris et elle a fini par avoir raison… elle n’avait plus de lait ! Oui parce que comme on n’a que 2 seins, une fois que son fils avait pleuré de chaque côté elle complétait avec un biberon.

– La lactation automatique, kesako ? J’ai découvert ce terme au détour d’une conversation : « tu verras quand tu passeras en lactation auto, ça roule tout seul ! » Heing ? En fait, autour de 6 mois, les seins produisent « sur mesure » en ne stockant presque plus dans les glandes. Fini les engorgements, les coques et les coussinets d’allaitement qui débordent ! Bon, c’est approximatif hein, j’ai une copine qui est à 8 mois et qui attend toujours, et moi c’est arrivé autour de 7 mois.

– Et si un sein produit moins ? C’est mon cas : depuis la mastite qui a touché mon sein gauche, celui-ci semble un peu plus mou du genou. Mais Petit pois n’a jamais eu de mal à le téter, seulement il se gorge moins que le droit. Quand je suis passée en lactation automatique, ce sein a retrouvé une taille d’avant grossesse mais mon bébé le tète très bien. L’autre continue à stocker un peu, du coup j’ai deux bonnets d’écart entre les deux… et bien sûr, je suis tentée de donner constamment le sein droit parce qu’il est plus gros. Une copine a fait un petit sondage sur facebook, et j’ai découvert que beaucoup de mamans allaitaient d’un seul sein ! Alors oui, s’il y a un problème sur ce sein (mastite, crevasses…) on est mal, mais si tout se passe bien, pourquoi vouloir à tout prix allaiter des deux côtés ? Ne croyez pas que votre allaitement est foutu si un sein se tarit !

– Et après l’allaitement ? Je suis en train d’atteindre ce stade : Petit pois ne tète que le matin (parce qu’on va pas se lever à 5h du mat’ pour faire un bib alors qu’il y a un self service dans le lit, oh !) et le reste du temps elle prend des biberons. Il y a un mois encore, je ne m’imaginais pas arrêter. Et puis c’est venu doucement, ça s’impose même comme une évidence : il est temps d’arrêter. Ma louloute brasse trop pendant la tétée (et elle embarque mon sein dans ses pérégrinations, imaginez ma tronche quand elle se tourne d’un coup sec pour voir ce qu’il se passe derrière avec mon sein dans la bouche, *shboiiing*), du coup je n’ai plus envie de l’allaiter à l’extérieur parce que ça signifie avoir le nichon à l’air au lieu qu’il soit dans sa bouche.

– Un problème annexe : les tétines de biberons. Comme je suis très mal équipée en biberons (à part un Nuby qui prend la forme du sein, pratique pour apprendre à son bébé à téter quand il refuse tout contact avec un bib’ au début… on a connu ça), j’ai pris ce qu’on m’avait offert : un bib’ Avent avec une tétine 0+ et un chicco en verre avec aussi une tétine de débutant. Figurez-vous qu’à 8 mois passés, je suis toujours aux tétines 0+… comme ma loupiotte commence à avoir un peu de mal quand même (faut téter comme un taré pour que quelque chose sorte), j’ai fait la bêtise d’acheter des tétines 6 mois et +, pensant naïvement que « ben oui, elle en a 8… » Alors… comment te dire… passer d’une tétine 0+ à du 6+ c’était un peu comme lui demander de boire sous les chutes du Niagara ! Vas-y que je m’étouffe et que je refuse le bib… donc, je suis retournée acheter des 3+, et j’ai aussi acheté un bib’ Avent qui était pourvu d’une tétine 1 mois et +. Ben figurez-vous… que c’est la 1+ qui lui convient ! Du coup, j’ai mouliné dans ma ptite tête et je me suis dit que oui, un bébé allaité ayant une succion assez puissante par rapport à un bébé nourri au biberon, il tire comme un malade et il s’étouffe si ça coule trop vite. Je ne sais pas si c’est une règle ou si ça tient à mon Petit pois, mais pensez-y au moment de la transition !

Cette fois-ci je crois que j’ai fait le tour… quoiqu’il restera peut-être à aborder la question de la transition avec le bib’ quand bébé refuse !

 

Publicités

9 réponses à “L’allaitement, fingers in the nose, deuxième !

  1. article très intéressant et riche en infos. Pour la tétine de biberon chez la nounou, on a non plus jamais changé, donc on a le débit minimum, j’étais trop flippée de la confusion sein-tétine, qu’on a heureusement évité. Et chez nous, le sein droit c’est plutot les calins et les siestes, mais les grandes tétées sont toujours à gauche! par contre l’info que j’aurais bien voulu avoir avant de commencer l’allaitement, c’est l’impact horrible sur ma poitrine: bonjour les gants de toilettes horribles! si j’avais su j’aurais au moins pu me préparer psychologiquement!!

    • aïe… vu que j’allaite encore je ne m’en rends pas vraiment compte, mais il est vrai que mon sein gauche a l’air plus raplapla qu’avant… brrrrr, j’avais pas pensé à ça !!! :S

  2. Super ton article, j’attends celui sur « la transition avec le bib quand bébé refuse » avec impatience… De mon côté j’ai essayé la tétine « Calma » de Medela, c’est une tétine dont rien ne sort, le bébé est obligé de téter comme pour ton sein, du coup, normalement c’est génial pour l’allaitement mixte (bon c’est pas mon cas, t’auras compris… ;)) mais je connais plusieurs mamans qui l’utilisent et ça marche bien. Et puis il n’y a pas d’âge, tu utilises toujours la même tétine.

    • Héhé, merci ! Pour l’article sur la transition j’hésite à écrire quelque chose parce qu’on n’a pas vraiment trouvé de solution, c’est venu avec le temps et de la patience…

  3. super article !
    Mon Héritier a 6 semaines aujourd’hui donc je me prépare à « affronter » le pic de croissance mais j’ai l’impression d’être déjà en lactation « automatique » (terme erroné en fait, c’est plus un contrôle autocrine) car je n’ai plus les seins gonflés et plus de fuites non plus.
    Par contre j’ai pas pigé un truc : ton second enfant c’est un garçon non ? enfin j’avais compris ça mais dans ton article tu parles de lui en utilisant « elle » et « ma louloute ». Aurais je rien compris ??

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s